AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Aaron Kingsley - invité

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Kingslay

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 32
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Aaron Kingsley - invité   Dim 27 Aoû à 8:00

Nom : Kingsley
Prénom : Aaron
Sexe : Masculin
Âge : 23 ans.
Classe : Excessivement... euh, invité.
Métier : Styliste.

Relation avec Jet Theers : L'a croisé banalement au détour d'une rue. Il l'a probablement oublié.


Passé/Histoire :
Aaron est né aux Etats-Unis, dans l'Illinois.
C'est le dernier né d'un couple qui possède déjà trois enfants, tous des filles. La famille est plutôt classique : revenus moyens, couple marié, femme au foyer.
Entourés de femmes, avec un père peu présent, le jeune garçon développe plus rapidement un intérêt pour les choses de l'art que pour le sport et les travaux manuels. Ne rechignant jamais à accompagner l'une de ses soeurs faire du shopping, toujours prêt à apprendre de nouvelles recettes de la part de sa mère, habitué aux taches ménagères... Ce n'est pas réellement du goût de son père, qui le poussera bien rapidement à faire des activités plus viriles, notamment en l'inscrivant à des cours de baseball.
On ne peut pas dire qu'il ait eu un père intolérant ou dur, et en soit celà ne l'empêcha pas de continuer à s'orienter vers des études artistiques. Le penchant pour le sport de son père le poussa peut-être à entretenir son corps un peu plus qu'il l'aurait fait en temps normal, et concourrut sans doute à lui donner une certaine aisance, ainsi qu'un physique plus harmonieux que s'il s'était contenté de rester aux fourneaux avec sa mère.

Son enfance se passa sans encombres, et il obtint ses examens haut la main à l'âge de 18 ans. Il ne fut alors pas difficile pour lui de bénéficier d'une bourse d'études, qui lui permit d'entrer dans une grande école d'Arts.

C'était quelqu'un de polyvalent, qui s'était fait remarquer dans différents domaines artistiques, notamment la photographie. C'est ce qui l'a rendu plus proche des milieux de la mode : devenant photographe de modèles assez connus, il eut rapidement de bonnes relations qui lui permirent d'avoir tout un tas de contacts dans le métier. Un an après son entrée dans le domaine de la photographie, on s'interessa à lui sous un autre angle : un styliste propriétaire d'une grande marque lui demanda de servir de modèle pour quelques spots publicitaires.
Aaron avait toujours prit la chance quand elle venait, ne ratant jamais la moindre opportunité de la saisir. Il croyait au destin. Si le destin lui mettait en face quelqu'un qui lui proposait de travailler comme mannequin ou acteur débutant, alors il ne devait surtout pas rater l'occasion.
Le faît qu'il soit très proche des mannequins et de célebrités à partir de ce moment le fait s'interesser de plus en plus à la mode en tant que telle : ce sont les créations de designer qui suscitent son intérêt. Il y voit un moyen de pouvoir concrétiser des idées qu'il avait toujours eues, mais qu'il n'avait pas eu les moyens de mettre en oeuvre. Malheureusement personne ne lui fait encore confiance dans ce domaine, et il continue à travailler dans la publicité pendant quelques temps.

C'est lors d'une séance de photos pour une grande marque anglaise qu'il fait la connaissance de Peter. D'origine irlandaise, c'est un jeune acteur de dix-neuf ans, peu connu hors de son pays d'origine. Pour Aaron, c'est le coup de foudre. Il n'avait jamais réellement envisagé la moindre relation avec un homme, et voilà qu'il s'arrange pour en tomber amoureux. Ils sympathisent rapidement, et bientôt Aaron décide de venir vivre avec lui en Angleterre.
Faire l'amour après avoir travaillé une poignée de jours avec quelqu'un, c'est loin d'être une situation extraordinaire. Ce qui est plus rare, c'est que la relation ne se limite pas à un coup d'un soir.

La nouvelle de son départ en surprend plus d'un. Il prétèxte avoir besoin de changer d'air plutôt que de dire que c'est par amour pour un homme qu'il s'en va. On lui demande de rester, de réfléchir. Il refuse.

L'arrivée en Angleterre se passa plutôt bien. Une chance, étant acteur, Peter possède un appartement privé, en plus de celui qu'il partage avec ses parents. Ainsi, Aaron à un lieu où habiter. Leur relation n'est pas dévoilée, par pudeur, et l'ex-photographe se fait passer pour un correspondant Americain.
Comme il n'avait pas de véritable travail, il passa la majeure partie de son temps à faire des petits boulots, mais aussi à dessiner. Dessiner tout ce qui lui passait par la tête, et en particulier des vêtements.

C'est Peter qui tomba un jour sur ses croquis, en faisant un peu d'ordre en l'absence de son amant. Il apprécia grandement certains modèles, et en fit secrètement part à l'un de ses producteurs. Ce fut le coup de coeur immédiat.
Quelques jours après, Aaron devint le styliste attitré de Peter, avant de faire des modèles de costumes pour d'autres acteurs, actrices et vedettes de la scène musicale.
C'est le rêve.

Mais voilà, chaque rêve à une fin.
Où est Jester, là dedans?
C'est stupide. Juste un mome qu'il heurta au détour d'une rue. Une rencontre qui aurait pu ne jamais se produire. Il lui balança juste un désolé, puis chacun repartit de son côté.
Deux semaines après, il disparaissait.

Son arrivée toute récente dans le heaven circus fut marquée par une séance de torture immédiate (il était apparut au beau milieu d'une discussion entre Saltimbanques), et il fut laissé pour 'mort' juste après.


Caractère :
Aaron est quelqu'un de très malin et réfléchit. Il n'est pas le genre à foncer dans le tas sans réfléchir, au contraire. C'est le genre méthodique, qui analyse, pèse le pour et le contre avant de se lancer enfin. Il est très précautionneux. Il a tendance à se méfier des gens, même s'il ne le montre pas.

Une facette étrange de sa personnalité, c'est le faît qu'il adore les mains. S'il parle avec une personne dont il trouve les mains jolies, il ne pourra s'empêcher de les regarder sans plus sembler s'interesser à son interlocuteur en personne : seules les mains prendront de l'importance à ses yeux. C'est contre sa volonté, il n'arrive pas à ne pas y penser. Quand il trouve des mains réellement splendides, son comportement change radicalement, il ne se contrôle plus. Les prendre en photo, les sentir, les lécher, devient presque une obligation pour lui. Il ne parle jamais de cette lubie.

Etant très beau comédien, il sait tout à fait simuler et jouer le jeu.
Contrairement à ce que les clichés véhiculent quant au personnes du milieu des stylistes, il n'a rien d'un efféminé ou d'une 'grande folle'. C'est quelqu'un de naturel, très à l'aise, qui semble s'adapter où qu'il aille. On ne peut cependant pas le considérer comme hypocrite : il fait simplement attention à ne pas se montrer blessant ou trop direct.
Dans son travail, il se montre très professionel. S'il est enclin à plaisanter et à se montrer plutôt agréable en temps normal, il vaut mieux ne pas l'énerver quand il est en pleine phase de créativité, ou il risque de devenir très désagréable.

Quand il n'aime pas quelqu'un, celà se remarque tout de suite. Il n'est pas de ces gens qui restent silencieux, et aura même tendance à se montrer plus agressif.
Il ne supporte pas qu'on le drague, dans la mesure ou il a déjà quelqu'un dans sa vie.

Actuellement, il est dans la phase très instable qu'est la transition entre humain et freak. Son équilibre mental est bancal, il suffit de peu de choses pour qu'il bascule d'un côté ou de l'autre. De toute manière, il n'est pas encore passé par la case Joker, et possède donc encore tous les souvenirs de sa vie passée. C'est ce qui l'aide à ne pas devenir totalement fou pour le moment.
Le fait de de ne plus pouvoir voir son visage est traumatisant pour lui, habitué à des métiers dans lesquels l'apparence comptait beaucoup.

Il est prêt à tout pour ne plus souffrir, même au pire.



Apparence :
Aaron est un jeune homme de grande taille, ce qui pourrait lui donner l'air impressionnant s'il n'était pas malheureusement trop fin pour réellement paraître costaud.

Il a déjà posé pour quelques magazines, du faît on peut deviner qu'il est assez beau. En effet, il possède un visage agréable et un corps qui, sans être parfait, est joli à voir. Il aurait probablement pu faire mannequin, mais ça ne l'a pas réellement interessé, il préfère être celui qui s'occupe des vêtements.

Ses cheveux sont mi-longs, il n'aime pas les avoir trop longs. Il les laisse juste pousser assez pour pouvoir faire différentes coupes, les avoir trop courts ne l'interessant pas non plus. Ils sont noirs, doux au toucher, raides. On peut deviner au premier coup d'oeil qu'il les entretient.

Son nez est droit et long. Son visage possède des courbes douces, et ses lèvres sont joliment dessinées, capables d'esquisser aussi bien les plus doux sourires que les moues les plus boudeuses. Ses yeux sont grands, surmontés de sourcils très fins, ils semblent pétillants de malice et renvoie constamment des regards espiègles, parfois même provocateurs.

Il possède de très jolies mains, sans plaies ou petite déformation. Il a lui-même un attachement pour celles-ci poussant presque au fétichisme. C'est l'une des raisons pour lesquelles il refuse de pratiquer le moindre travail manuel sans porter de gant, par peur d'abimer ces mains si chéries. Les ongles sont coupés courts, bien sûr, et sont impeccables : jamais une trace de saleté, jamais un bout de peau qu'il aurait mordillé, rien. Il s'interdit de se ronger les ongles. D'ailleurs il ne supporte pas voir des gens faire ça.

Enfin, tout ça c'était avant qu'il ne passe entre les mains des Saltimbanques.
Maintenant, il est impossible de voir son visage, car un masque à été fixé à sa tête. Fixé, c'est peu dire : en fait, il a même été vissé à son crâne. D'énormes vis dépassent un peu partout : une grosse en haut de son front, trois à l'arrière de la tête et quatre qui lui sortent des côtés du cou. Il ne peut pas tourner la tête sans que ça lui cause une douleur à la limite du supportable.
Pour l'info, le masque est en os. Il est totalement blanc, et, en plus des trous pour les yeux, est percé d'une multitude d'orifices, dont l'utilité est inconnue. A part peut-être lui permettre de respirer, pour les plus bas, étant donné qu'il n'y a pas de trous pour le nez et la bouche. Il arrive à parler avec, mais sa voix est un peu étouffée.

Son corps n'a pas bénéficié de traitement particulier pour le moment.

Sa tronche sans le masque.


Tenue Vestimentaire:
Il était plutôt bien habillé au moment de sa disparition : costard noir, chemise blanche, cravate... Et il l'est resté. La seule chose qui diffère, c'est la quantité de sang qui vient tacher sa chemise. Son sang, bien sûr.

Aptitudes, capacités, talents:
Très bon dessinateur, styliste de génie, il sait même servir de maquilleur à l'occasion... ne lui en demandez pas plus, on ne peut pas dire qu'il ait de talent particulièrement utiles au cirque Heaven.

Possessions:
Pas d'affaires personelles, hormis une montre gousset, un stylo et son portefeuille.

Autres : Fetichiste de mains. N'est arrivé que depuis quelques 'heures'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aaron Kingsley - invité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enregistré, Invisible et Invité
» Paparazzi - Aaron
» Quand Jon Snow est invité à un diner entre amis...
» Cyprien & Aaron Paul - Le Grand Journal
» Missions : Invité d'honneur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven Circus :: Avant de jouer :: Personnages-
Sauter vers: