AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 James Tyler - Invité

Aller en bas 
AuteurMessage
James Tyler
Invité
avatar

Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: James Tyler - Invité   Lun 3 Avr à 23:39

Prénom: James
Nom: Tyler
Age: 33 ans
Sexe: Masculin
Classe: Visiteur
Métier: Professeur d'Histoire Géographie.

Relation avec Jet Theers: On devinera facilement que James Tyler était le professeur de Jet, quand celui-ci était au collège. Le petit a grandement marqué Mr Tyler, qui passait son temps libre en cours à se demander ce qui se tramait dans l'esprit de ce gamin, en vain.

Histoire:

James Tyler est né dans la banlieue de Londres, de parents aux revenus modestes. Sa mère ne travaillait pas, et son père trimait douze heures par jour pour nourrir James et ses trois frères: Edward, Jessie et Chris, âgé respectivement de trois, cinq et huit ans de moins que leur aîné. Dans cette famille nombreuse, rares étaient les moments où James pouvait se sentir réellement à sa place. Il y avait toujours tellement de bousculades pour le petit Jimmy... toujours bruyant, toujours dérangeant, avec une intimité limitée... Enfin, c'était ce que James ressentait.

Il était en effet le premier à être arrivé, l'aîné, mais sans aucune autorité sur ses frères. James était celui qui avait le plus subi les reproches parentaux, prenant toujours sur lui, assumant toutes ses responsabilités, plus celles des autres. Jessie avait cassé un vase? James devait le recoller. Edward avait renversé du chocolat? James devait nettoyer. Chris n'était pas allé à l'école et avait séché? On punissait James parce qu'il n'avait pas eu assez d'autorité pour empêcher son petit frère d'aller, disait-on, sur le même chemin que lui, déviant de la morale telle que l'entendaient ses parents.

James passa alors les dix-huit premières années de sa vie à faire les corvées, au service de ses petits frères, dont on voyait déjà le cadet devenir un grand médecin. Car Edward était bien plus intelligent que Jimmy, c'était bien connu. Et ses parents ne se lassaient pas de le répéter. Alors le jour même de sa majorité, James s'offrit le plus beau cadeau de sa vie: sa liberté. Il claqua la porte de sa maison sans aucun regrets, envoyant balader ses parents ingrats, Edward l'intello, Jessie le super athlète et Chris le fan d'Edward... C'est à partir de ce moment qu'on en sait moins sur lui.

Tout ce qu'on peut deviner, c'est qu'entre ses dix-huit et vingt-huit ans, James devint un professeur d'Histoire-géographie très aimé de ses élèves, et gagna en maturité. Ses traits avait vieillis mais s'étaient également adoucis, loin du stress et de la haine qu'il cultivait quand il était encore chez ses parents.

Un jour de rentrée comme une autre, James Tyler fit connaissance avec une classe vivante, gaie et agréable... enfin presque. Jet Theers n'était un élève pas comme les autres, et ça James le remarqua de suite. Chaque heure de cours, Jimmy se torturait l'esprit pour essayer de comprendre celui de Jet. Efforts vains: l'année avançait mais James étaient toujours emprisonné dans les méandres de ses propres pensées, se demandant ce que pouvait bien penser le petit.

Finalement, quelques années s'écoulèrent, et James ne revit plus Jet Theers. Il put revivre en paix, sans se poser de questions inutiles. C'est alors qu'on lu dans les journaux qu'un adolescent avait disparu... Jet! Jimmy se mit alors, sans réellement s'en rendre compte, à rassembler les coupures de presse parlant de la disparition de Theers, et des autres disparitions également.

Fasciné par un esprit complexe, qu'il avait remarqué au premier coup d'oeil, James ne pensait pas qu'il disparaîtrait lui aussi, au détour d'une rue déserte dans laquelle il déambulait tranquillement...

Tout devint alors noir... D'anciennes peurs revinrent alors... Mais pourtant... pourtant Sir n'était pas là! Que se passait-il...

C'est alors que James se réveilla au Heaven Circus, ne sachant pas ce qu'il faisait là. Alors, son regard croisa une silhouette familière... Jet Theers? Jet Theers! Jet! C'était bien lui!!! Mais... que faiait-il dans cet endroit? Et que James faisait dans cet endroit également? Rêvait-il? Malheureusement pour lui... Le Heaven Circus n'est pas un rêve, mais bien un cauchemard.

Histoire du Néant :

Première Update!:

Pendant ces dix années, on ne sait vraiment comment, James rencontra un dénommé Leigh Padovski, d'origine polonaise, comme on l'aura deviné. Il vécut avec lui quelques temps, ces dix années pour être plus précis. Il fit également la rencontre de deux autres personnes, dont l'identité est pour l'instant inconnue.

Seconde Update!:

James raconte à Damian Kaltenberg:

A dix-huit ans je me suis barré de la maison familiale j'en avais marre, mais évidemment je pouvais pas vivre comme ça... Je me suis mis à voler, au début de simples objets comme des montres, et puis après j'ai été impliqué dans du vol de tableaux et d'antiquités. Okay, c'est pas reluisant comme passé, mais tu sais, quand on est pauvre c'est le pied de voler les riches. J'ai été chez un certain Leigh une fois, mais il m'a choppé en flagrant délit. Au lieu de me dénoncer à la police, ce pervers m'a fait du chantage et m'a obligé à rester chez lui. Pour son 'divertissement' personnel, si tu vois ce que je veux dire. Bon, ça à la limite, Leigh était plutôt mignon je m'en foutais. Et un jour il est revenu avec une fille. Elle était terrorisée, tu m'étonnes... bref, au fur et à mesure du temps, je suis devenu une gouvernante pour Constantine et sa fille, vu qu'il lui en a fait une: Sonia.
Un jour Constantine a pété le dernier câble que Leigh lui avait laissé, et a tué Sonia. C'était moi qui m'en occupait tout le temps, ni Leigh ni elle n'en voulait... j'avais l'impression qu'on avait tué ma propre fille. Seulement... Leigh y tenait aussi, et il est devenu encore plus taré. Il a tué Constantine, avant de me rendre responsable de tout ça. Je me demande comment j'ai fait pour ne pas devenir cinglé à mon tour. J'ai pris mes affaires et je me suis barré. J'avais déjà mon diplôme de prof d'Histoire et j'ai commencé à bosser. Et un jour je me suis retrouvé ici. Avec toi.


Caractère: James est en général réservé, ne parlant qu'à une petite minorité de gens privilégiés. Il est néanmoins ouvert sur le monde extérieur, n'ayant aucun préjugé, ou tout du moins se forçant à ne pas en avoir. Son métier de professeur lui va à ravir, car il pense avoir beaucoup à apprendre aux jeunes gens qu'il côtoie. Son expérience de la rue, pendant les dix ans du néant de sa vie, lui sert à comprendre certains jeunes désemparés et prêts à se lancer sur la route sans fin du désespoir. Tous les jeunes perdus... tous sauf Jet Theers. S'être cassé les dents - et la tête - sur le cas Theers a donc marqué à vie James, même s'il n'avait pas fait partie de la liste des disparus.

James est quelqu'un de très responsable, qui pèsera toujours le pour et le contre avant d'agir. C'est un homme bien, me direz-vous. Mais eut-il été confronté à la Gestapo lors de la Seconde Guerre mondiale qu'il n'aurait pas essayé de résister. Bien malgré lui et ses principes, il est arriviste, égoïste et plutôt lâche, primant toujours ses intérêts avant ceux des autres.

C'est un homme paradoxal, qui cache sa vraie personnalité sous de nombreux masques, et ne sachant plus vraiment lui-même qui il est réellement. Pour cela, il n'a jamais vraiment eu d'amis: avant qu'il ne parte de chez ses parents, il n'en avait ni le temps ni le coeur; pendant ses dix ans de brouillard, on ne peut pas dire qu'il considérait ses connaissances comme des amis; enfin, en tant que professeur, il était bien vu et très gentil selon les collègues, qui n'allaient quand même pas jusqu'à le déranger pendant qu'il lisait son livre en salle des profs, seul dans son coin, une tasse de thé posée devant lui.

La seule histoire d'amour que James ait vécu s'est passée alors qu'il avait onze ans, et a duré trois jours... Néanmoins, on ne peut pas dire que James n'y connaisse rien, ni ne soit toujours vierge. D'ailleurs, ses collègues se demandaient souvent de quel bord il était, car on ne le voyait jamais accompagné de femmes, encore moins d'hommes. James quant à lui, écoutait les rumeurs avec un sourire en coin, laissant le mystère perdurer.

Car James Tyler aime à être mystérieux: il devient ainsi le centre d'intérêt des gens alentours, qui ne le voient plus comme un simple larbin - chose que ses parents s'étaient acharnés à lui faire croire. Si vous lui demandez ce qu'il a fait entre dix-huit et vingt-huit ans, la meilleure réponse que vous pouvez espérer c'est un sourire en coin on ne peut plus moqueur. D'ailleurs, il se produira la même chose si vous lui demandez de parler de son enfance. On devine chez Mr Tyler une grande partie de sa vie refoulée, qu'il veut oublier, sans pouvoir y parvenir. Et je ne parle pas de sa 'deuxième adolescence': ce serait plutôt son enfance et sa première adolescence qui seraient visées.

Enfin, vous aurez deviné que le mot 'famille' a bien peu d'effet et de sens pour James, qui a toujours détesté la sienne: de son petit frère Edward jusqu'à ses grand-parents, privilégiant encore plus ostensiblement et d'une manière encore plus répugnante l'intellectuel de service... En fait, la personne que Jimmy aime le plus dans sa famille est certainement Charlie, avec qui il traînait quand il était petit. Mais James ne savait même pas qu'il faisait partie de sa famille: c'était en effet le cousin au troisième degré de la soeur du père adoptif de la mère de James Tyler, rencontré par hasard à l'aire de jeux de la ville...

Apparence: James est grand et tout fin. Mais il n'est ni musclé ni souple... il fait juste un mètre quatre-vingt-cinq de haut. Néanmoins, son regard ne semble jamais vous prendre de haut... à croire qu'il est accessible. Détrompez-vous, car tout est illusion chez lui: si aucun muscle n'est visiblement apparent comme tel, c'est une boule de nerfs qui cache très bien sa force, même s'il n'est pas souvent amené à s'en servir.

Au niveau du visage, il n'y a rien à redire: les traits de James sont fins, sans pour autant qu'il ressemble à une femme! Non, il est juste naturellement élégant et dégage une certaine sérénité. Mais ses yeux d'un bleu foncé s'attachent rarement à vous regarder, sauf si vous êtes The Jester. Il se plaît à avoir les cheveux longs, qu'il aime attacher avec un ruban.

On demande souvent à James s'il est musicien: or il n'en est rien. Mais de si longues et fines mains font tout de suite penser à celles d'un pianiste. Malheureusement, ni James, ni ses parents ne se sont intéressés à la musique, ni n'avaient les moyens de se payer un piano.

James Tyler fait partie de ces gens qu'on reconnaît de loin quand il marche. Sa démarche gracieuse et presque glissante est tout à fait caractéristique. De plus, il est silencieux... de quoi apparaître derrière vous sans que vous vous aperceviez qu'il était là. James a quelque chose de félin dans sa gestuelle, et de ses pattes de velours peuvent surgir des griffes acérées. Mais n'ayez pas peur: ceci arrive rarement.

Tenue Vestimentaire: James porte un pantalon noir en velours simple, ainsi qu'une chemise à jabot blanc cassé: son petit bijou!
Si James est un prof d'Histoire, son époque préférée était le XVIIIe siècle, et il aime parfois s'habiller à cette ancienne mode, tout en l'adaptant au monde d'aujourd'hui. Alors, James n'hésite pas à porter de temps en temps quelque chose d'un peu plus original, comme ce qu'il portait au moment de sa disparition.
Au dessus de cette chemise et de ce pantalon d'une autre époque, il porte une longue rodingote rouge bordeaux. En dessous, un simple caleçon noir fait office de sous vêtements. Ses chaussures sont d'un style élégant, en cuir noir, légèrement compensées.

Aptitudes, capacités, talents: Jimmy a un véritable don dans la petite psychologie: il aime écouter les gens parler, et en cela, il peut déjà aider pas mal de gens. Il est également assez fort physiquement pour tenir tête à des gens mal intentionnés... mais il a ses limites. Enfin, c'est un professeur d'histoire-géographie... alors si vous avez un problème pour savoir qui de Titus ou de Vespasien a inauguré le Colisée ou que vous confondez le Tchad avec le Togo... c'est à lui qu'il faut demander! Même si ce genre de choses importent peu à présent.

Possessions: Quand il a disparu, James faisait juste un peu les magasins. Il a donc sur lui les vêtements cités ci-dessus, ainsi que son porte-feuille, contenant un peu d'argent, ses papiers et une mystérieuse photo sur laquelle un enfant d'environ trois ans joue allègrement. Il avait aussi un petit plastique à la main, refermant un livre parlant de l'Egypte Ancienne et un autre rassemblant les deux pièces de Jean Racine que James préférait: Phèdre et Bérénice. Enfin, il portait, comme à son habitude, sa montre fétiche et une chevalière sur laquelle est gravée un lion à deux têtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-combat.darkbb.com
 
James Tyler - Invité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CBC Radio, James Suckling/Veronique Rivest
» James Suckling quitte le Wine Spectator
» Pauvre James Suckling ;)
» Bordeaux 2010 - Guide d'achat en primeur de James Suckling
» James Bond (Daniel Craig)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven Circus :: Avant de jouer :: Personnages-
Sauter vers: